C'est le site qui permet de suivre l'actualité des offres d'emploi à la seconde

1 Chef de Projet Protection

1 Chef de Projet Protection

31 août, 2021

1 Chef de Projet Protection 

(Projet PRISM)  Bamako

Dans le cadre de ces activités programmatiques, DRC est présent au Mali depuis 2013 et dispose d’un bureau national à Bamako et 03 bases dans les régions du Mali fortement affectées par la crise : Mopti, Tombouctou et Gao.

LE POSTE

Le/la chef(fe) de projet PRISM assure la coordination et la mise en œuvre du projet sous sa responsabilité dans le but d’atteindre les résultats prévus, tout en respectant le chronogramme opérationnel défini en lien avec la coordination de DRC au Mali. Sous la direction de la Directrice Programme, le/la chef(fe) de projet est responsable de l’élaboration de la planification, de la mise en œuvre de toutes les activités pour atteindre les résultats attendus avec une grande qualité, de l’élaboration des rapports des projets et du suivi budgétaire en veillant à l’utilisation optimale des fonds. Le/la chef(fe) de projet veillera également à ce que les activités suivent les approches programmatiques de DRC, s’inspirent des meilleures pratiques et des leçons apprises, améliorent le bien-être des bénéficiaires cibles et soient conformes aux règlements des bailleurs. 

Tâches et Responsabilités

Les responsabilités et attentes principales pour ce poste sont nombreuses et explicitées ci-dessous :  

Gestion technique 

  • Appui à l’organisation des réunions PIMM et des cadres de concertation locaux
  • Mise à jour des cartographies des acteurs de détection
  • Renforcement des capacités des acteurs étatiques et non-étatiques pour la détection et la protection (assistance et référencement) des enfants en mobilité
  • Appui et lead d’évaluations rapides de protection (ERP) réalisées sur les sites de travail des enfants en mobilité en milieu urbain et rural à Bamako et Sévaré
  • Suivi des détections et des assistances individuelles de protection
  • Suivi du rapportage régulier des incidents de protection vers les systèmes nationaux de monitoring
  • Coordination avec le spécialiste plaidoyer pour la production et diffusion de documents de plaidoyer sur la protection des droits des enfants en situation de mobilité

Gestion de projets

  • Planifier les différentes étapes de mise en œuvre de projets et actualiser le planning selon le niveau d’avancement des activités (Utilisation des outils de gestion tels que le PMT, BFU…)
  • Maintenir une bonne communication avec les personnes impliquées dans la mise en œuvre de projets en organisant des réunions avec l’équipe projet et en donnant des orientations sur les activités et les ressources pour atteindre les cibles contractuelles.
  • Assurer la coordination avec les partenaires de consortium du projet, en particulier le Chargé de projet Migration de Caritas Suisse.
  • Superviser et gérer les activités en s’assurant que la qualité et les standards techniques sont pris en compte et respectés durant toute la phase de mise en œuvre.
  • Assurer le suivi budgétaire au travers d’une planification de qualité et une coordination avec les départements supports
  • Mettre à jour régulièrement les outils de suivi des indicateurs de résultats et les autres documents pertinents pour une gestion efficace de projets.
  • Réaliser des visites régulières sur le terrain pour s’assurer d’un usage efficient des ressources, surveiller réellement l’avancée des activités et apporter les appuis techniques aux équipes de projets.
  • Assurer les contrôles de qualité, analyses de la valeur ajoutée et de l’impact, l’identification et la capitalisation des meilleures pratiques.
  • Documenter les leçons apprises et faire des retours pertinents à l’unité Programme pour le développement de nouveaux projets.
  • Appuyer techniquement les formations sur le monitoring de protection et les droits des personnes en mouvement auprès des équipes et des partenaires ;
  • S’assurer de la mise en place et du respect du code de conduite de DRC ainsi que des principes humanitaires.
  • Exécuter toute autre tâche dans le cadre des objectifs et de la mission de DRC au Mali.

Finance et logistiques de projets

  • Elaborer des demandes d’achat précises et les transmettre dans le délai.
  • Garantir une gestion et une utilisation adaptées des stocks et équipements destinés aux projets.
  • En adéquation avec le planning des activités, fournir des prévisions précises de dépenses et revoir mensuellement le BFU (dépenses engagées, prévisionnel, forecast, etc). En collaboration avec le chef d’équipe finance, prévoir le besoin en cash de projets et s’assurer de la mobilisation du cash pour mener les activités conformément au planning.
  • Faire un contrôle strict des documents financiers avant et après les activités : s’assurer que les justificatifs sont bien remplis, signées et conformes aux procédures financières en vigueur ;
  • Soumettre de façon hebdomadaire le planning des déplacements des équipes ;

Gestion du personnel projets

  • Faciliter la communication, l’échange d’idées, d’informations et rédaction de rapports, selon les besoins afin d’améliorer l’efficacité de projets.
  • Effectuer des visites régulières auprès des chefs d’équipe et assistants de protection pour s’assurer de la coordination et la qualité des actions du programme et former les équipes sur des bonnes pratiques
  • Superviser, encadrer et motiver les équipes sous sa responsabilité et réaliser les évaluations des équipes en lien avec le Responsable RH. En lien avec le chef d’équipe, identifier les besoins individuels de formation et garantir l’accès aux formations et aux opportunités de développement professionnel adaptées aux compétences manquantes et aux besoins.

Autre :

  • Rapporter les incidents de sécurité et de protection sur terrain au management selon les lignes de supervision pré-établies ;
  • Respecter et mettre en œuvre le code de conduite de DRC et les principes humanitaires et de protection dans tous les aspects de son travail ; Veiller au respect du code d’éthique par les partenaires du projet ;
  • Participer à toute formation requise prévue dans le cadre du projet, adopter une démarche proactive d’autoformation constante et un intérêt réel sur les thématiques de protection et de protection de l’enfance ;
  • Exécuter toute autre tâche dans le cadre des objectifs et de la mission de DRC au Mal, et du projet MRM en particulier.

EXIGENCES CLÉS

Essentielles :  

  • Diplôme en travail social ou diplôme universitaire en sociologie, psychologie, sciences de l’éducation, droit, sciences politiques ou autre domaine pertinent ;
  • Expérience de minimum 5 ans, dont au moins 3 ans avec une organisation humanitaire ;
  • Plus de 3 ans d’expérience avérée dans le monitoring de protection et la prise en charge des enfants en situation de mobilité dans un contexte d’intervention sensible ;
  • Expérience avérée en migration mixte et si possible en particulier des enfants en mobilité ;
  • Expérience avérée dans la conception, la planification, mise en œuvre et gestion de projets de protection ;
  • Excellente connaissance des thématiques liées à la Protection générale, avec un focus sur la protection de l’enfance et les VBG
  • Maitrise des outils informatiques (Microsoft Word, Excel et PPT).

Souhaitables :

  • Excellente capacité de négociation et de diplomatie ;
  • Capacité de travailler dans des contextes complexes ;
  • Méthodique, autonome et rigueur dans le travail ;
  • Avoir la maitrise d’une des langues locales du centre du Mali

Détails pratiques

Niveau : M-F selon la Grille DRC

Date de début du contrat : 01/10/2021 ou dès que possible

Durée du contrat : 12 mois avec possibilité de renouvellement 

Processus de candidature

Tous les candidats devront faire parvenir une lettre de motivation et un CV à jour, sous format électronique, à l’adresse [email protected] en indiquant « le poste » en objet de votre email de candidature.

Date limite pour les candidatures : 19/09/2021

NB : Le Conseil Danois pour les Réfugiés au Mali s’engage à diversifier sa force de travail. Les femmes, les personnes handicapées, les minorités ethniques ou religieuses, les personnes vivant avec le VIH, aussi bien que les réfugiés et autres non-ressortissants légalement autorisées à travailler en République du Mali (ceci n’est pas limitatif et s’adresse aux personnes subissant une stigmatisation qu’elle soit culturelle, sociale ou autre), sont particulièrement encouragés à postuler.