construction / réhabilitation en Haute Intensité de Main-d’Oeuvre (HIMO) de pistes rurales dans la région de Gao

construction / réhabilitation en Haute Intensité de Main-d’Oeuvre (HIMO) de pistes rurales dans la région de Gao

27 décembre, 2019

WELTHUNGERHILFE

MANIFESTATION D’INTERET (AMI) – VERSION ACTUALISEEAux entreprises en BTP de la région de Gao pour participer à un Chantier-Ecole pour la construction / réhabilitation en Haute Intensité de Main-d’Oeuvre (HIMO) de pistes rurales dans la région de Gao

Tutelle politique :                    Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation

(MATD)

Région :                                  Gao

Maître d’Ouvrage :                  Gouvernorat de la Région de Gao

Financement :                         KfW Banque de Développement

Autorité contractante/

Maître d’Ouvrage Délégué :    Welthungerhilfe (WHH)

Projet N°:                                MLI 1092

AMI N°:                                    01-2019

Date de publication :               Version originale : 16 décembre 2019

                                               Version actualisée : 27 décembre 2019

L’ONG Welthungerhilfe-WHH (ex-Agro Action Allemande), en partenariat avec l’ONG TASSAGHT, lance le présent Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) dans le cadre du Programme de Réhabilitation des Routes Rurales à Gao (« Pistes pour la Paix »). Cet AMI vise à sélectionner des entreprises du secteur du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP) de la région de Gao pour la participation à un « Chantier-Ecole » en vue de la construction / réhabilitation de pistes rurales en Haute Intensité de Main-d’œuvre (HIMO). Cette initiative est réalisée en étroite collaboration avec l’Organisation Patronale des Entrepreneurs de la Construction du Mali (OPECOM) à Gao, avec l’Autorité communale de Soni Ali Ber et avec les Directions Régionales du Génie Rural (DRGR) et des Routes (DRR) sous la maitrise d’ouvrage du Gouvernorat de Gao.

Le Programme Pistes pour la Paix vise à contribuer à la stabilisation de la région de Gao à travers la construction / réhabilitation des pistes rurales et d’autres infrastructures économiques et sociales. Afin de créer des emplois et des revenus pour la population locale, notamment pour les jeunes, les travaux sont réalisés en utilisant la main d’œuvre locale et les ressources locales suivant l’approche HIMO.

Le Chantier-Ecole sera organisé en 02 phases :

  1. Formation théorique à Gao-Ville : Tout ce qu’il faut savoir pour la réalisation d’un chantier de piste rurale en HIMO dans la région de Gao. Durée prévue : 05 jours, provisoirement du 13 au 17 janvier 2020.
  2. Formation pratique : Sur la piste reliant la RN18 au village de Forgho (1,4 km) dans la commune de Soni Ali Ber (il s’agit d’une des 03 pistes validées le 17 janvier 2019 par le Comité Technique Régional de Coordination-CTRC élargi de Gao). Durée prévue : 10 jours, provisoirement durant la période du 19 au 29 janvier 2020.

Les dates définitives seront confirmées dans la lettre notifiant les entreprises sélectionnées.

Toutes les entreprises répondant aux critères minimums, énumérés ci-dessous, et qui déposent un dossier de candidature complet, bénéficieront de cette formation. Les bureaux d’études enregistrés à Gao et menant des études techniques en pistes rurales seront associés à la formation.

Selon la logique de l’approche Chantier-Ecole qui vise principalement au renforcement des capacités techniques des entreprises y participant, l’entreprise candidate nomme deux (2) personnes techniques qui vont participer à la formation entière.

La première phase du Chantier-Ecole consistant en la formation théorique se fait sur une base de volontariat, à raison d’une présence obligatoire à temps plein et pour l’entièreté de la formation des deux (2) personnes techniques par entreprise participante. L’horaire de la formation est de 8h00 à 16h00. Le repas de midi et les matériels/équipements sont pris en charge par le Programme durant toute la formation théorique.

En ce qui concerne la phase pratique à Forgho, une indemnité sera octroyée couvrant la nourriture, le logement et le déplacement de chaque participant. Ces modalités seront formalisées à travers une convention d’engagement à signer avant le démarrage de la phase pratique par chaque entreprise participante, ses deux personnes techniques nommées et le Programme.

Les participants recevront un certificat au terme de la formation.

Après le Chantier-Ecole, les entreprises dont les deux personnes techniques nommées ont suivi les deux phases avec succès seront invitées à répondre à un appel d’offres restreint pour la réalisation des lots de la piste de Forgho et d’autres pistes à construire / réhabiliter en HIMO par le Programme dans la région de Gao. Les entreprises ayant réussi le Chantier-Ecole pourront soumissionner en groupement avec d’autres entreprises de Gao et ainsi agir comme multiplicateurs pour l’approche HIMO/pistes rurales.      

Critères minimums de l’entreprise pour candidater :

  1. Avoir une expérience d’au moins 01 marché de construction à titre d’entrepreneur ou de sous-traitant.
  2. Avoir une expérience d’au moins 01 marché de travaux routiers (terrassement, réalisation d’ouvrages d’art) ou similaires à titre d’entrepreneur ou de sous-traitant.
  3. Attribuer au Chantier-Ecole 02 personnes techniques ayant chacune au moins 01 année d’expérience professionnelle en BTP. Des expériences spécifiques en travaux routiers et en HIMO seront un atout important. Au moins une des personnes techniques nommées doit être détentrice d’un Diplôme de technicien en BTP. Dans le sens d’une démarche institutionnelle et non pas individuelle, il doit s’agir de personnes techniques ayant eu au moins une expérience avec l’entreprise durant la période 2015-2019. Idéalement, l’entreprise nomme un conducteur des travaux et un chef de chantier. Conformément à l’objectif du Programme qui est de renforcer les capacités des jeunes, la nomination de personnes techniques de moins de 35 ans est vivement encouragée. Les 02 personnes techniques doivent être disponibles pour participer activement et à temps plein au Chantier-Ecole pendant toute sa durée.
  4. Adhérer à l’OPECOM-Gao (ou volonté de s’inscrire).

Retrait du Questionnaire :

Pour le présent AMI, un Questionnaire fait office d’inscription à la formation. Dans ce Questionnaire, l’entreprise candidate fournit des informations clefs sur son expérience et sa capacité technique et sur les qualifications des 02 personnes techniques nommées.

Le retrait du « Questionnaire » au bureau de la WHH est obligatoire pour chaque entreprise qui présente sa candidature. Le représentant de l’entreprise signera le registre de retrait. Seules les entreprises ayant signé le registre de retrait seront prises en compte lors de l’évaluation des candidatures reçues.

Le Questionnaire peut être obtenu au Bureau de WHH à Gao tous les jours ouvrables de 9h00 à 12h30 et de 14h30 à 16h00 à l’adresse suivante :

Quartier Château

Secteur III (non loin de la RN8 et de l’Hôtel Bon Séjour)

Tél : +223 21 82 13 18 / 93 00 85 91

Le Questionnaire peut être rempli à la main ou dactylographié. Pour permettre le remplissage par ordinateur, l’entreprise peut solliciter à WHH le transfert par email de la version WORD du Questionnaire au moment du retrait.

Le retrait du Questionnaire en version papier et/ou par email est gratuit. Si l’entreprise n’a pas d’adresse email et souhaite avoir un exemplaire électronique du Questionnaire, elle peut obtenir la version WORD sur clef USB contre le paiement (non remboursable) de 3 000 FCFA (trois mille) en espèces qui couvre le prix d’une clef USB.

Dossier de candidature :

L’entreprise doit fournir les documents suivants avec sa candidature. Il y a une distinction entre documents éliminatoires (leur absence / non-conformité cause le rejet immédiat de la candidature) et documents non-éliminatoires (leur absence / non-conformité ne cause pas automatiquement le rejet de la candidature). Si un ou plusieurs des documents non-éliminatoires manquent ou sont non-conformes, WHH demandera à l’entreprise retenue de les fournir dans un délai de 15 jours. Si après ce délai les documents ne sont pas fournis à temps ou s’ils sont non-conformes, l’entreprise sera finalement rejetée.

Documents éliminatoires :

  1. Questionnaire dûment rempli et signé par le Directeur Général ou autre responsable de l’entreprise ;
  2. Carte professionnelle ou l’agrément certifié ;
  3. Procès-verbaux ou pages de garde des contrats légalisés comme justificatif de l’expérience d’au moins 01 marché de construction à titre d’entrepreneur ou de sous-traitant ;
  4. Procès-verbaux ou pages de garde des contrats légalisés comme justificatif de l’expérience d’au moins 01 marché de travaux routiers (terrassement, réalisation d’ouvrages d’art) ou similairesà titre d’entrepreneur ou de sous-traitant ;
  5. CV (daté et signé par l’intéressé) de chacun des 02 personnes techniques nominées par l’entreprise ;
  6. Diplôme certifié de chacune des 02 personnes techniques nominées par l’entreprise (au moins un des deux doit être un Diplôme de technicien en BTP).

Documents non-éliminatoires :

  1. Carte d’identification fiscale (NIF) conforme de l’entreprise candidate ;
  2. Attestation de l’Institut National de Prévoyance Social (INPS) conforme.

Tous ces documents doivent être en copie légalisée conforme.

Dépôt du dossier de candidature :

Le dossier de candidature doit être soumis en 3 exemplaires (1 copie originale et 2 copies conformes à l’original) au plus tard le 03 janvier 2020 à 14h00 au Bureau de WHH de Gao (voir adresse et horaire ci-dessus).

Le dossier doit être présenté dans une enveloppe scellée portant la référence « AMI N°1/19/WHH-TASSAGHT-OPECOM ».

Informations supplémentaires :

Une séance d’information à l’attention des entreprises en BTP intéressées se tiendra le 24 décembre 2019 à 10h00 à la Maison des Jeunes de Gao. L’objet de la réunion est de répondre aux questions qui pourraient être soulevées à ce stade par les entreprises intéressées.

Procédure de sélection :

Les dossiers de candidature reçus seront ouverts en présence des représentants des entreprises candidates qui le souhaitent le 06 janvier 2020 à 10h00 à la Maison des Jeunes de Gao.

Ensuite, la Commission d’Evaluation des Candidatures sélectionnera les candidatures sur la base des dossiers reçus en vérifiant la conformité des dossiers selon les critères éliminatoires indiqués ci-dessus.

Gao/Bamako, le 27 décembre 2019

Menu